Cathojeunes
L'administrateur de ce forum propose la réouverture du forum pour le 15 août en le fête de Marie
Pour plus de détails, veuillez contacter l'administrateur de ce forum.













Cathojeunes

Lieu de partage et de réflexion pour les jeunes catholiques
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion
Chapelle

ApparitionsMariales

Bible mp3

JesusMarie.com

Pensées du jour

Paroles Ste Thérèse

Pour Aujourd'hui

Saint du jour

Textes du jour

Psaume dans la ville

Liens Catholiques

Zenith

Mystères joyeux

Mystères lumineux

Mystères douloureux

Mystères glorieux

Rosaire Vidéos

Lourdes-Espérance

Laval - Fidélité

Lyon - R.C.F.

Québec-Sacré-Coeur

Québec-Radio Maria

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 45 le Mar 19 Aoû - 8:48

Partagez | 
 

 Et si nous parlions des catholiques intégristes ou les lefebvristes?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Tinours
Amis'es
Amis'es


Localisation : France

MessageSujet: Et si nous parlions des catholiques intégristes ou les lefebvristes?   Ven 6 Jan - 20:34

Rappel du premier message :

Voici un article paru dans La Vie que j'ai découvert récemment. Du coup, je me suis renseignée en allant sur le site Internet de la fraternité Saint Pie X.
Si je comprends bien, ils rejettent le Concile Vatican II et sont contre l'oecuménisme notamment. Et ils prônent le retour de la messe dite extraordinaire c'est-à-dire en latin et le prêtre dos à l'assemblée.
Personnellement, j'ai assisté au mois d’août à Aurillac à ce type de messe. De un, ça m'a fait bizarre sachant que je ne comprends pas le latin couramment. Ensuite, c'est gênant de voir le prêtre juste de dos. Mais ce qui m'a le plus choqué c'est l'accueil ou plutôt le non-accueil. Les gens étaient très froid et nous jetaient des regards glacials durant toute le messe style pourquoi vous êtes là. Moi, je considère que l'église est à tout le monde donc on en devrait pas avoir ce type de comportement.

J'attends vos réactions.



RELIGION
Des intégristes catholiques perturbent une célébration interreligieuse
Laurent Grzybowski - publié le 15/11/2011
Une vingtaine de jeunes intégristes catholiques, chapelet au poing, ont fait irruption dimanche dans l'église Saint Denys de la Chapelle, à Paris (XVIIIe), lors d'une célébration interreligieuse organisée par la Famille franciscaine à l'occasion des 25 ans de la ren-contre d'Assise.

© Joel Saget / AFP
Les perturbations dues à quelques intégristes catholiques, récitant leur chapelet à Saint Denys de la Chapelle, à la fin de la grande marche interreligieuse qui venait de traverser Paris, des Halles juqu’à Barbès, n'ont pas entamé la ferveur des quelque 500 pélerins issus de toutes les religions qui participaient ce dimanche 13 novembre à une célébration commune dans cette église du nord de Paris.
Assis aux premiers rangs, quelque vingt membres du Mouvement de la jeunesse catholique de France, proche de la Fraternité Saint Pie X et de Civitas (le mouvement d'extrême-droite qui s'oppose à la représentation de la pièce de Castelucci), ont commencé, dès le début de la ren-contre, à hurler des slogans hostiles avant d'entonner une série de "Je vous salue Marie". Un tract résumait ainsi leur hostilité au dialogue interreligieux : "Assise, avant que le coq chante, tu me renieras trois fois...". Ou encore : "Pie XI condamne les rencontres interreligieuses car les tenants de cette opinion repoussent du même coup la religion vraie et versent peu à peu dans le naturalisme et l'athéisme." Après quelques minutes d'hésitation, l'assemblée est venue les entourer, reprenant à tue-tête le chant spécialement écrit pour l'événement : "La force de l'esprit nous a poussés à la ren-contre / Nous voilà réunis, témoins du feu au cœur du monde...".
Noyés sous le nombre, et surpris par la détermination des fidèles, les jeunes intégristes (des hommes et des femmes de 20 à 30 ans) ont d'abord accepté de se rendre au fond de l'église, continuant leur prière, sous le regard bienveillant d'un prêtre franciscain et d'un moine bouddhiste. Après moultes négociations, ils ont quitté les lieux une heure plus tard, sans heurts ni violences. "Cela ne pouvait pas se passer autrement", explique calmement Pascal Aude, un frère capucin, qui a passé beaucoup de temps à discuter avec les uns et les autres. "En tant qu'artisans du dialogue, il fallait que nous prenions le temps de leur parler et de les écouter. Nous ne les avons certainement pas convaincus, eux non plus d'ailleurs, mais une ren-contre a tout de même pu avoir lieu. Et cela leur a permis de partir la tête haute."
Organisée par le Comité interreligieux de la famille franciscaine, avec le soutien de nombreux partenaires, cette célébration cloturait trois jours de réflexion commune, rassemblant des musulmans, des juifs, des bouddhistes, des hindouistes, des sikhs et des chrétiens. Tous attachés à la figure de Saint François d’Assise qui, pour Josette Gazzaniga, la cheville ouvrière de cette ren-contre, "demeure un inspirateur en prise avec les enjeux de notre temps". Vendredi 11 novembre, près de 400 personnes ont ainsi participé à un colloque sur le thème "L’esprit d’Assise aujourd’hui : expériences, difficultés et perspectives", présidé par Mgr Michel Santier, évêque de Créteil qui fut, plusieurs années durant, président du Conseil pour les relations interreligieuses de la Conférence des évêques de France.

Autour de personnalités de premier plan, comme l'ancien secrétaire général de la Conférence mondiale des religions pour la paix, John Taylor, ou le frère franciscain Gwénolé Jeusset, présents à Assise en 1986, les participants ont revécu l’intensité de cette ren-contre prophétique initiée par le pape Jean-Paul II. Avec le rabbin Philippe Haddad et l'intellectuel musulman Ghaleb Bencheikh, président de Religions pour la paix - France, ils ont dressé un bilan des 25 dernières années avant d'évoquer, avec de nombreux autres intervenants, l'importance de l'éducation à la paix et de la transmission. "Les artisans du dialogue interreligieux restent encore trop minoritaires", regrette Josette Gazzaniga. "Souvent considérés comme des naïfs, ils sont menacés par les intégristes de tous bords et par ceux qui pensent détenir la vérité. Mais heureusement, chacun des intervenants, qu’ils soient sikh, soufi, bouddhiste ou monothéiste, a pu citer des exemples d’entente et de tolérance qui sont autant de signes tangibles d’espérance."
Lors d'une ren-contre organisée samedi 12 novembre au Forum 104, dans le 6e arrondissement de Paris, avec le soutien de l'association Coexister, une cinquantaine de jeunes ont pu exprimer leurs craintes et leurs espoirs quant au dialogue des cultures et des religions. Certains d'entre eux ont d'ailleurs participé le lendemain à la marche interreligieuse du Forum des Halles à l'église Saint Denys de la Chapelle, où chaque halte, devant un lieu de culte différent, a eu une portée éminament symbolique. Déclarations, chants et amitié ont accompagné durant près de trois heures ce cortège de "croyants pour la paix", haut en couleurs dans les rues de la capitale. Une première dans Paris ! "Pour construire la paix, nous a expliqué un moine bouddhiste, il n'est pas nécessaire de faire des choses grandes et belles. Il faut faire les choses avec grandeur et beauté". C’est ce qu'ont essayé de vivre les participants, notamment au cours de la flamboyante célébration finale. Dans une allégresse fervente, pendant près de deux heures, les textes et les chants de fraternité se sont succédés, faisant ainsi oublier le cri dissonant des intégristes.
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous parlions des catholiques intégristes ou les lefebvristes?   Ven 22 Aoû - 9:04

Vous avez raison la messe en latin est tout sauf une priorité surtout a l'heure actuelle ou la christianophobie fait rage de partout. Je me donne en exemple car bien qu'étant très attiré par le traditionnel en pensées et en actes je fréquente la paroisse de l'abbé Michel Marie Zanotti qui exerce en français . De voir un prêtre aller dans les bars répandre la parole ,aller voir les jeunes dans les quartier sensible pour les faire revenir a la messe ,l'importance du chapelet ou plus encore de la confession et l'amour du christ qu'il inculque aux plus jeunes et bien c'est beau c'est tout ce que les jeunes de ces quartiers demandent .j'habite dans les quartiers Nord et tout ce que les jeunes français demandent c'est de VOIR un prêtre chez eux dans leur rues. Ont attend pas des métaphores ou des belles phrases sur l'amour ou autres ,ont demandé a comprendre et a mettre en pratique ,qu'un prêtre disent ta religion c'est sa sa et cela car il y a un grand problème d'identité . Beaucoup d'amis sont partis dans l'islam pourquoi ? Aucune éducation religieuse ,quartier a 80% musulmans qui pratiquent ,plus de prêtres venant les voir ,leur expliquant ce qu'ils sont...vous savez ce que beaucoup de ces jeunes demandent au fond d'eux c'est d'être évangéliser car avant de se préoccuper de concile ou des étrangers il faut reévangéliser  les occidentaux ....et sa évangéliser répandre l'amour du Christ c'est la foi et ce que notre religion nous demandent a tous pas qu'aux prêtres qui ne peuvent pas tout faire seuls. 
Les belles phrases dont 70% du peuple n'en écoutent même pas 2 lignes ou n'en comprenne 10 mots n'ont plus aucun sens ici .
Revenir en haut Aller en bas
jonathan
Administrateurs
Administrateurs



MessageSujet: Re: Et si nous parlions des catholiques intégristes ou les lefebvristes?   Ven 22 Aoû - 16:31

Je voudrais réagir au message de Tinours (que je remercie). C'est vrai que les intégristes interviennent dans diverses manifestations. Ici c'était au cours d'une ren-contre inter-religieuse. Ils vont aussi dans les hôpitaux où se pratiquent des avortements. On les voit également dans les manifestations contre le "mariage pour tous". Le problème c'est qu'ils font du tort à la cause qu'ils défendent. La solution n'est pas dans les slogans ni dans la violence. Du coup tous les chrétiens qui sont dans la manifestation contre le mariage pour tous sont classés comme intégristes par les médias
Revenir en haut Aller en bas
http://www.puiseralasource.org
jonathan
Administrateurs
Administrateurs



MessageSujet: Re: Et si nous parlions des catholiques intégristes ou les lefebvristes?   Ven 22 Aoû - 20:36

Je voudrais préciser que sur ce sujet, j'évite de réagir au quart de tour. Il faut le temps de la prière et de la réflexion. Le sujet est trop important pour qu'on le prenne à la légère. Merci pour votre partage. Que l'Esprit Saint nous guide tous vers la Vérité toute entière
Revenir en haut Aller en bas
http://www.puiseralasource.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous parlions des catholiques intégristes ou les lefebvristes?   Ven 22 Aoû - 20:57

Je penses qu'il ne faut pas employer le terme intégriste a toutes les sauces . En Irak les djihadistes sont des intégristes ,des gens qui manifestent contre une pièce ou ont lance de la m..... sur un portrait du christ ou contre un mariage gay n'en sont pas . Il y a des gens bien et d'autres chez qui l'amour envers le prochain tarde a venir mais la sainte vierge marie sait réchauffer les cœurs les plus glaces et sa nous n'en doutons pas qu'ont soit lefevbriste ou pas :)
Revenir en haut Aller en bas
jonathan
Administrateurs
Administrateurs



MessageSujet: Re: Et si nous parlions des catholiques intégristes ou les lefebvristes?   Sam 23 Aoû - 7:06

Je suis d'accord, mais les médias (païens) ne font pas la différence. C'est pour cette raison que tous les matins, j'écoute Radio Notre Dame.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.puiseralasource.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous parlions des catholiques intégristes ou les lefebvristes?   Lun 25 Aoû - 17:11

Les médias la font très biens mais c'est si facile de cracher sur nous....de toutes façons des qu'une personne ose dire un avis qui n'est pas celui du courant actuel....enfin bref je préfère de pas parler .
Revenir en haut Aller en bas
kévinette
Animateurs
Animateurs



MessageSujet: Re: Et si nous parlions des catholiques intégristes ou les lefebvristes?   Ven 29 Aoû - 15:17

Je trouve cette discussion sur les intégristes très intéressante!!!
Pas loin de chez moi est venu s'installé la fraternité Saint Pierre et le pauvre prêtre(il est tout seul pour le moment)a été plutôt mal accueilli,je suis allée le voir plusieurs fois et je l'ai jamais trouvé!!  La fraternité Saint Pierre n'est pas intégriste mais traditionaliste et j'ai été tenté de devenir traditionaliste car rien ne se passé pour moi dans ma paroisse mais un jour une religieuse m'a éclairé sur des questions que je me poser et je suis resté dans ma paroisse et puis je me vois mal apprendre le latin à 43 ans !!!Par contre j'ai un peu de mal avec l'œcuménisme car je me dis que notre religion est déjà bien diviser entre nous alors pourquoi encore s’embêter avec les autres religions,on peut très bien s'entendre entre musulmans et catholiques sans passer par l' œcuménisme,en fait je n'en comprend pas le but!! En fait moi je pense qu'il faut déjà mettre de l'ordre entre nous les catholiques !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous parlions des catholiques intégristes ou les lefebvristes?   Ven 29 Aoû - 15:55

Plutôt que de regarder si certains préfère le latin ou d'autres préfèrent Vatican 2 les gens devraient se préoccuper de notre mission en tant que chrétiens. Je pense qu'il n'y a ni courant moderniste ni traditionaliste il y a juste une eglise divisée sur des questions de doctrine mal expliquées en plein cœur d'une société capitaliste et laïcisée ou la parole du seigneur est devenu obsolète ,impalpable donc de l'ordre du non sens. Quand a l'oecumenisme c'est un échec ou alors cela va rarement dans notre sens. Mais j'ai foi en notre sainte mère l'église qui saura garder ce rocher immuable intacte.
Revenir en haut Aller en bas
jonathan
Administrateurs
Administrateurs



MessageSujet: Re: Et si nous parlions des catholiques intégristes ou les lefebvristes?   Ven 29 Aoû - 16:26

A propos des lefebristes, il fut remettre les choses à leur place. Au moment de l'affaire de Mgr Gaillot, une fille disait : "Il me dégoûte". Un prêtre lui a répondu : "Écoute, Mgr Gaillot a obéi ; j'en connais un qui n'a pas obéi". Il est important que chacun soit en communion avec le pape et l'ensemble des évêques. Oui, ce qui est premier c'est la mission. Au jour de la Pentecôte, les apôtres ont été propulsés dehors pour annoncer Jésus mort et ressuscité. Mais si nous voulons que la mission porte du fruit, il nous faut être unis. Des chrétiens divisés sont un contre témoignage
Revenir en haut Aller en bas
http://www.puiseralasource.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous parlions des catholiques intégristes ou les lefebvristes?   Ven 29 Aoû - 18:44

Oui et y,a aussi des catholiques lorsqu'ils voient des traditionnalistes (pas forcement lefevbristes) qui s'exclament : tu vois eux ce sont des integristes...Une fois une amis catholique m'a dit "tu vas a des messes en latin de la fraternite ? c'est la ou y'a que des extremistes n'y vas pas !!!" 
Sa va un peu le cliché lefevbriste = intolerance,haine, rien de chrétien......les médias ont bien réussis.
Revenir en haut Aller en bas
jonathan
Administrateurs
Administrateurs
avatar

Date de naissance : 13/07/1944
Age : 73
Localisation : Aveyron / France

MessageSujet: Re: Et si nous parlions des catholiques intégristes ou les lefebvristes?   Ven 29 Aoû - 19:42

Ne le prenez pas mal. Je maintiens que Mgr Lefèbvre a désobéi au pape. C'est un fait historique. Les médias n'y sont pour rien. On est toujours gagnant quand on est en communion avec le pape et les autres évêques. Sinon, on est un contre témoignage


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Site "Puiser à la Source"  -   Blog Dimancheprochain -  Blog "Avec Jésus"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.puiseralasource.org
kévinette
Animateurs
Animateurs
avatar

Date de naissance : 12/09/1971
Age : 45
Localisation : bourgogne

MessageSujet: Re: Et si nous parlions des catholiques intégristes ou les lefebvristes?   Sam 30 Aoû - 6:38

Pour moi on ne peut pas se dire chrétiens si nous ne suivons pas le pape,je me suis posé beaucoup de questions avant mais je sais que j'aime ma religion comme elle est actuellement et je n'irais jamais ailleurs et en plus j'aime beaucoup le pape!Pourquoi  les Lefévristes ont ils renié vaticans 2 entièrement,il n'y avait pas forcément tout mauvais dans ce concile!!??J e suis très fière d’être catholique.
Revenir en haut Aller en bas
jonathan
Administrateurs
Administrateurs
avatar

Date de naissance : 13/07/1944
Age : 73
Localisation : Aveyron / France

MessageSujet: Re: Et si nous parlions des catholiques intégristes ou les lefebvristes?   Sam 30 Aoû - 7:31

Je vais de temps en temps faire un tour sur les forums des chrétiens dits "de tradition". Les messages sont d'une raideur pas possible. Ils feraient bien de remonter à une tradition bien plus ancienne qui dit que "Si je n'ai pas l'amour, s'il me manque la charité, je ne suis rien". Et une autre tradition nous dit : "Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis au milieu d'eux." C'est cela œcuménisme...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Site "Puiser à la Source"  -   Blog Dimancheprochain -  Blog "Avec Jésus"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.puiseralasource.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous parlions des catholiques intégristes ou les lefebvristes?   Sam 30 Aoû - 11:16

Il y a autant de raideur du cote pro vatican 2 désolé de vous le dire, si j'ose dire que je ne suis pas pour l'oeocumenisme sur certains forum je n'aurais meme pas le temps de m'expliquer que beaucoup me tomberais dessus .
Que les gens aillent un dimanche matin assister a une messe de la fraternité par exemple ils verront de eux meme plutot que de faire une généralité sur une dizaines de personnes sur des forums....
Ils n'ont peut etre pas la meme vision de la doctrine que beaucoup ici mais grace a cette doctrine combien d'ames furent convertis en afrique ou ailleur . Combien cette vision a t'elle provoquer des vocations a l'epoque . 
Il ne faut pas faire de generalité sinon que dire de l'islam ou du protestantisme alors .....
Revenir en haut Aller en bas
jonathan
Administrateurs
Administrateurs
avatar

Date de naissance : 13/07/1944
Age : 73
Localisation : Aveyron / France

MessageSujet: Re: Et si nous parlions des catholiques intégristes ou les lefebvristes?   Sam 30 Aoû - 12:35

J'ai choisi de verrouiller ce sujet pour éviter de se dire des choses désagréables. Nous sommes la même Église de Jésus Christ.

Depuis la Pentecôte, les disciples du Christ sont envoyés dans le monde pour annoncer la Bonne Nouvelle de l’Évangile. Et notre témoignage ne portera du fruit que si nous sommes unis au Christ et unis entre nous.

La messe en latin ou en Français, ce n'est pas mon problème. Depuis quelques temps, je redécouvre  que c'est vraiment la prière de toute l’Église. Quand je dis "Nous te supplions", ce n'est pas seulement moi, ni l'assemblée mais tous les chrétiens du monde entier, y compris ceux qui sont persécutés. Notre prière devient la leur.

Quand je dis "Voici l'Agneau de Dieu" avant la communion, il n'est pas montré seulement à l'assemblée présente mais au monde entier. C'est pour tous que le Christ a livré son Corps et versé son sang.

Alors, en latin ou en Français, ce n'est pas très important. Ce qui compte c'est que, comme au jour de la Pentecôte, chacun nous comprenne dans sa langue maternelle (celle de l'Esprit Saint, de l'Amour)

O Seigneur, envoie ton Esprit qui renouvelle la face de la terre. Conduis-nous vers la Vérité tout entière


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Site "Puiser à la Source"  -   Blog Dimancheprochain -  Blog "Avec Jésus"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.puiseralasource.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et si nous parlions des catholiques intégristes ou les lefebvristes?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si nous parlions des catholiques intégristes ou les lefebvristes?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cathojeunes :: Le coin des jeunes (exprimons-nous !) :: Vie Ecclésiale-
Sauter vers: