Cathojeunes
L'administrateur de ce forum propose la réouverture du forum pour le 15 août en le fête de Marie
Pour plus de détails, veuillez contacter l'administrateur de ce forum.













Cathojeunes

Lieu de partage et de réflexion pour les jeunes catholiques
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion
Chapelle

ApparitionsMariales

Bible mp3

JesusMarie.com

Pensées du jour

Paroles Ste Thérèse

Pour Aujourd'hui

Saint du jour

Textes du jour

Psaume dans la ville

Liens Catholiques

Zenith

Mystères joyeux

Mystères lumineux

Mystères douloureux

Mystères glorieux

Rosaire Vidéos

Lourdes-Espérance

Laval - Fidélité

Lyon - R.C.F.

Québec-Sacré-Coeur

Québec-Radio Maria

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 45 le Mar 19 Aoû - 8:48

Partagez | 
 

 Textes et commentaires de la Parole en ce 28 Septembre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
maryline
Amis'es
Amis'es
avatar

Date de naissance : 06/10/1965
Age : 51
Localisation : outremer

MessageSujet: Textes et commentaires de la Parole en ce 28 Septembre   Mer 28 Sep - 4:55

Le mercredi de la 26e semaine du temps ordinaire

Lecture du livre de Néhémie (2,1-8.)

Moi,Néhémie, j'étais alors échanson royal. La vingtième année du règne d'Artaxerxès, au mois de Nizan, je présentai le vin et l'offris au roi. Je n'avais jamais montré de tristesse devant lui,mais ce jour-là, le roime dit : « Pourquoi ce triste visage ? Tu n'es pourtant pas malade !Tu as donc du chagrin ? » Rempli de crainte, je répondis : « Que le roi vive toujours ! Comment n'aurais-je pas l'air triste, quand la ville où sont enterrés mes pères a été dévastée, et ses portes, dévorées par le feu ? »Le roi me dit alors : « Que veux-tu donc me demander ? » Je fis une prière au Dieu du ciel, et je répondis au roi : «Si tel est le bon plaisir du roi, et si tu es satisfait de ton serviteur, laisse-moi alleren Juda, dans la ville où sont enterrés mes pères, et je la rebâtirai. » Le roi, qui avait la reine à côté de lui, me demanda : « Combien de temps durera ton voyage ? Quand reviendras-tu ? » Je lui indiquai une date qu'il approuva, et il m'autorisa à partir. Je dis encore : « Si tel est le bon plaisir du roi, qu'on me donne des lettres pour les gouverneurs de la province qui est à l'ouest de l'Euphrate, afin qu'ils facilitent mon passage jusqu'en Juda ;et aussi une lettre pour Asaph, l'inspecteur des forêts royales, afin qu'il me fournisse du bois de charpente pour les portes de la citadelle qui protégera le Temple, les portes de la ville, et la maison où je vais m'installer. » Le roi me l'accorda, car la protection de mon Dieu était sur moi.


Psaume 137 (136)
Que ma langue s'attache à mon palais si je t'oublie, Jérusalem !

Au bord des fleuves de Babylone
nous étions assis et nous pleurions,
nous souvenant de Sion ;
aux saules des alentours
nous avions pendu nos harpes.

C'est là que nos vainqueurs
nous demandèrent des chansons,
et nos bourreaux, des airs joyeux :
« Chantez-nous, disaient-ils,
quelque chant de Sion. »

Comment chanterions-nous
un chant du Seigneur
sur une terre étrangère ?
Si je t'oublie, Jérusalem,
que ma main droite m'oublie !

Je veux que ma langue
s'attache à mon palais
si je perds ton souvenir,
si je n'élève Jérusalem,
au sommet de ma joie.


Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc (9,57-62.)



En cours de route, un homme dit à Jésus : « Je te suivrai partout où tu iras. »Jésus lui déclara : « Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids ;mais le Fils de l'homme n'a pas d'endroit où reposer la tête.»Il dit à un autre :« Suis-moi. » L'homme répondit : «Permets-moi d'aller d'abord enterrer mon père.»Mais Jésus répliqua : «Laisse les morts enterrer leurs morts. Toi, va annoncer le règne de Dieu. » Un autre encore lui dit : « Je te suivrai, Seigneur ; mais laisse-moi d'abord faire mes adieux aux gens de ma maison. » Jésus lui répondit : « Celui qui met la main à la charrue et regarde en arrière n'est pas fait pour le royaume de Dieu. »

aelf.org
Revenir en haut Aller en bas
http://jesus-marie.forumactif.com/
maryline
Amis'es
Amis'es
avatar

Date de naissance : 06/10/1965
Age : 51
Localisation : outremer

MessageSujet: Re: Textes et commentaires de la Parole en ce 28 Septembre   Mer 28 Sep - 4:59


«Suis-moi»


Aujourd'hui, l'Évangile nous invite à méditer, avec clarté et insistance, un thème central à notre foi: le fait de suivre radicalement Jésus. «Je te suivrai partout où tu iras» (Lc 9,57). Avec quelle simplicité d'expression peut-on proposer quelque chose qui peut changer la vie d'une personne de façon tant radicale! «Suis-moi» (Lc 9,59). Paroles du Seigneur qui n'admettent pas d'excuses,de retards, de conditions, de trahisons...

La vie chrétienne consiste à suivre Jésus de façon radicale. Radicale, non seulement parce que toute sa durée doit être sous la direction de l'Évangile (puisque cette décision est prise pour toute la durée de notre vie), sinon -surtout- parce que tous les aspects de notre vie -depuis les plus extraordinaires jusqu'aux plus ordinaires- veulent et doivent être manifestation de l'Esprit de Jésus-Christ qui nous fait vivre. En effet,depuis le baptême, notre vie n'est pas celle de n'importe quelle personne: nous portons la vie du Christ inscrite en nous! En vertu de l'Esprit Saint versé dans nos coeurs, ce n'est pas nous-même, sinon le Christ qui vit en nous. Ainsi est la vie chrétienne,puisqu'elle est vie pleine du Christ, car le Christ transpire en nous, depuis ses plus profondes racines: ceci est la vie que nous sommes appelés à vivre.

Le Seigneur, lorsqu'il vint au monde, bien que «tout le genre humain avait sa place, Il ne l'a pas eu: il ne trouva pas sa place parmi les hommes (...),sinon dans une crèche, entre le bétail et l'animal, et entre les personnes les plus humbles et innocentes. C'est pourquoi Il dit: Les renards ont leurs repaires, et les oiseaux du ciel leurs nids; mais le Fils de l'homme n'a pas où reposer la tête» (Saint Jérôme).

Le Seigneur trouvera sa place parmi nous si, comme Jean le Baptiste, nous laissons qu'Il croisse et que nous diminuions, c'est-à-dire, si nous laissons
croître Celui qui vit déjà en nous en étant malléables et dociles à son Esprit, la source de toute humilité et innocence.



Commentaire: Abbé Luc TORCAL Moine de Monastère de Sta. Mª de Poblet
evangéli.net

Revenir en haut Aller en bas
http://jesus-marie.forumactif.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Textes et commentaires de la Parole en ce 28 Septembre   Mer 28 Sep - 6:52

Mercredi 28/9/2011
Saint Venceslas, Martyr
(Couleur liturgique : Rouge)
Saint Laurent Ruiz et ses Compagnons, Martyrs
(Couleur liturgique : Rouge)

26ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert)
Année A





Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Luc 9 : 57à62


Toi, va annoncer le règne de DIEU



Évangile + commentaire (audio)
http://www.radio-fidelite.com/evangcom.php?jour=271


You need to install or upgrade Flash Player to view this content, install or upgrade by clicking here.



Lien vidéo :
http://webtvcn.fr/?p=46716

Vu et écouté sur le site :
http://www.webtvcn.eu/









Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
marielle
Palme fidélité
Palme fidélité
avatar

Date de naissance : 14/04/1971
Age : 46
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Textes et commentaires de la Parole en ce 28 Septembre   Mer 28 Sep - 8:14



Un Christ exigeant



Saint Luc 9, 57-62





En cours de route, un homme dit à Jésus : « Je te suivrai partout où tu iras. »
Jésus lui déclara : « Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer la tête. »
Il dit à un autre : « Suis-moi. »
L’homme répondit : « Permets-moi d’aller d’abord enterrer mon père. »
Mais Jésus répliqua : « Laisse les morts enterrer leurs morts. Toi, va annoncer le règne de Dieu. »
Un autre encore lui dit : « Je te suivrai, Seigneur ; mais laisse-moi d’abord faire mes adieux aux gens de ma maison. »
Jésus lui répondit : « Celui qui met la main à la charrue et regarde en arrière n’est pas fait pour le royaume de Dieu. »




Prière d’introduction
En toi, Seigneur, je trouve toute ma joie et mon bonheur.
Comment pourrais-je t’offenser en recherchant
une réussite éphémère et des trophées sans vie ?
Je crois en toi car tu es la vérité même.
J’espère en toi car tu es fidèle à tes promesses.
Je t’aime car tu as été le premier à m’aimer.
Je suis pécheur et pourtant tu m’as donné tans de bénédictions.
Je t’en remercie humblement.
Je suis heureux de ce moment avec toi, Seigneur.
C’est seulement en ta présence
que je peux retrouver et conserver mon équilibre.
Mais, avant tout,
que cette prière témoigne vraiment de ma reconnaissance
et qu’elle loue ta majesté.




Demande
Que j’accepte avec toute ma volonté de te suivre,
ô mon Jésus, sans regarder le coût !





Points de réflexion


1. Dépenses cachées
Un homme désireux d’être le disciple de Jésus se vante qu’il suivra Notre Seigneur n’importe où, quelque soit la difficulté. La réponse de Jésus nous fait poser la question de savoir si cet homme se rendait compte de ce à quoi il s’engagerait. Suivre le Christ est exigeant et pas toujours glorieux. Nous pouvons rêver de faire de grandes choses pour le Christ, puis trouver l’effort quotidien désagréable (« le Fils de l’homme n’a pas où reposer sa tête », Mt 8, 20). Des défis sans prestige revêtent bien des formes. Une jeune fille sera la risée des garçons car elle décide de rester vierge jusqu’au mariage. Ou un adolescent se sentira ridicule à l’école avec des vêtements trop modestes. Ou un père de famille prend une nouvelle situation pour faire vivre sa famille, et se rend vite compte que son nouveau patron est un véritable tyran. Tous ces problèmes peuvent être une conséquence de notre choix de suivre le Christ. Quel prix suis-je prêt à payer ?


2. Les liens de famille
Le Christ essaye de dissuader un autre disciple d’aller « enterrer son père ». Cet homme était probablement en train de vivre la succession de son père et de s’impliquer trop profondément dans les finances familiales. Notre Seigneur voulait qu’il s’en détache immédiatement et qu’il s’occupe des œuvres du Royaume. Trop souvent l’argent nous distrait de faire ce que veut le Christ. Il n’est pas étonnant que Paul déclare : « l’amour de l’argent est à la racine de tous les maux » (1 Tim 6, 10).Est-ce que l’argent me retient dans ma relation avec le Christ ? Est-ce que je travaille plus que je n’en ai besoin, par amour de l’argent ?


3. De longs adieux
Est-ce que le Christ s’attendait à ce que le troisième candidat s’évanouisse simplement de sa vie familiale ? Peut-être. Ou alors Jésus essayait-il d’obtenir une réponse définitive d’un homme qui, après tout, devait connaître le Christ depuis un certain temps. Le moment de la décision avait sonné. Mais au lieu de rejoindre Jésus, l’homme ressentait l’appel des liens familiaux. En tant que disciples du Christ nous devons être prêts à prendre une option fondamentale pour le Christ – une option qui exclut nécessairement les autres voies. Cela semble-t-il dur ? Cela semble familier. Pensez à la jeune fille qui accepte une demande en mariage. Elle le faisant, elle renonce à toute autre relation romantique. Ou pensez au jeune qui décide d’entrer dans l’équipe de foot de son école. Il abandonne l’idée de passer des heures à s’entraîner sur le terrain de basket. De même si nous voulons suivre le Christ, pourquoi gaspillons-nous des heures en activités qui n’ont rien à voir avec notre foi ou l’Eglise ? Y a-t-il quelque chose que je dois supprimer de ma vie ?



Dialogue avec le Christ
Seigneur
aide-moi à mieux concentrer mon énergie sur toi
et sur ce que tu me demandes.
Ne me laisse pas me distraire par des activités
ou des possessions matérielles
ou même des relations
qui n’aident pas ma vie spirituelle.



Résolution
Je vais arracher de ma vie quelque chose
qui ne convient pas à mon état de chrétien.
Cela peut être un site Web,
un abonnement à une revue,
un vêtement immodeste,
une relation avec quelqu’un…



Textes envoyés par mail

Revenir en haut Aller en bas
http://douleurchronique.xooit.fr/index.php
marielle
Palme fidélité
Palme fidélité
avatar

Date de naissance : 14/04/1971
Age : 46
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Textes et commentaires de la Parole en ce 28 Septembre   Mer 28 Sep - 9:24



Le mercredi de la 26e semaine du temps ordinaire :
mercredi 28 septembre 2011





Commentaire du jour


Un compagnon de saint François d'Assise (13ème siècle)
Sacrum commercium, 22
(trad. Vorreux, Documents, p. 1289 rev. ; cf AELF)



« Le Fils de l'homme n'a pas d'endroit où reposer la tête »

Ô Dame Pauvreté, le fils du Père souverain « est devenu amoureux de ta beauté » (Sg 8, 2)..., sachant que tu serais sa plus fidèle compagne. Avant qu'il ne descende de sa patrie lumineuse, c'est toi qui lui a préparé un endroit convenable, un trône où s'asseoir, un lit où se reposer : la Vierge très pauvre, de qui il est né. Dès sa naissance tu as été à son chevet ; on l'a déposé « dans une mangeoire, parce qu'il n'y avait pas de place à l'hôtellerie » (Lc 2 ,7). Et tu l'as accompagné toujours, tant qu'il était sur terre : « Les renards avaient leurs tanières, les oiseaux leurs nids, mais lui n'a pas eu de lieu où reposer sa tête ». Quand il s'est mis à enseigner lui-même, après avoir laissé les prophètes parler en son nom, c'est de toi la première qu'il a fait la louange : « Bienheureux les pauvres en esprit, car le Royaume des cieux est à eux ! » (Mt 5, 3)

Puis, lorsqu'il s'est choisi quelques amis comme ses témoins pour le salut de l'humanité, il n'a pas appelé de riches commerçants, mais des pêcheurs modestes, afin de montrer à tous combien l'estime qu'il te portait à toi, Dame Pauvreté, devait engendrer de l'amour pour toi. Finalement, comme s'il fallait une preuve éclatante et définitive de ta valeur, de ta noblesse, de ton courage, de ta prééminence sur les autres vertus, tu as été la seule à rester attachée au Roi de gloire alors que les amis qu'il s'était choisis l'avaient abandonné.

Toi sa fidèle compagne, sa tendre amante, tu ne l'as pas quitté un instant ; tu t'es attachée même d'autant plus à lui que tu le voyais davantage et plus universellement méprisé... Toi seule, tu le consolais. Tu ne l'as pas quitté « jusqu'à la mort, à la mort sur une croix » (Ph 2, 8), nu, les bras étendus, mains et pieds cloués..., si bien qu'il ne lui restait plus rien à montrer de sa gloire que toi.


Commentaire de l'Evangile
du Mercredi 28 Septembre 2011 :
« Le Fils de l'homme n'a pas d'endroit où reposer la tête »
de l'Evangile Aux Quotidien


Revenir en haut Aller en bas
http://douleurchronique.xooit.fr/index.php
Liliane
Amis'es
Amis'es
avatar

Date de naissance : 26/10/1961
Age : 55
Localisation : Réunion

MessageSujet: Re: Textes et commentaires de la Parole en ce 28 Septembre   Mer 28 Sep - 12:06



Jésus nous invite, dans l'Évangile de ce jour, à ne pas perdre son temps, mais à aller de l'avant.
Jésus appelle, et appelle tous les jours, à un petit plus de dépassement, un petit plus de générosité, un petit plus de confiance ou simplement un petit plus de pardon... et combien de fois, nous disons :
DEMAIN.

Combien il nous est facile de nous installer et de retarder à DEMAIN notre oui, notre disponibilité à Dieu !

Comment dire à quelqu'un que nous aimons : « Je t'aimerai DEMAIN ? » Impossible !

Alors, ne retardons pas notre OUI; offrons-le AUJOURD'HUI !

C'est AUJOURD'HUI que Jésus nous aime en nous appelant !

.messagelumiere
Revenir en haut Aller en bas
http://vasedargile.centerblog.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Textes et commentaires de la Parole en ce 28 Septembre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Textes et commentaires de la Parole en ce 28 Septembre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cathojeunes :: Le coin Spirituel :: Etudes de l'Evangile-
Sauter vers: