Cathojeunes
L'administrateur de ce forum propose la réouverture du forum pour le 15 août en le fête de Marie
Pour plus de détails, veuillez contacter l'administrateur de ce forum.













Cathojeunes

Lieu de partage et de réflexion pour les jeunes catholiques
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion
Chapelle

ApparitionsMariales

Bible mp3

JesusMarie.com

Pensées du jour

Paroles Ste Thérèse

Pour Aujourd'hui

Saint du jour

Textes du jour

Psaume dans la ville

Liens Catholiques

Zenith

Mystères joyeux

Mystères lumineux

Mystères douloureux

Mystères glorieux

Rosaire Vidéos

Lourdes-Espérance

Laval - Fidélité

Lyon - R.C.F.

Québec-Sacré-Coeur

Québec-Radio Maria

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 45 le Mar 19 Aoû - 8:48

Partagez | 
 

 Lecture du 22/09/2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marielle
Palme fidélité
Palme fidélité
avatar

Date de naissance : 14/04/1971
Age : 46
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Lecture du 22/09/2011   Jeu 22 Sep - 1:16




Le jeudi de la 25e semaine du temps ordinaire




Livre d'Aggée 1, 1-8


La deuxième année du règne de Darius, le premier jour du sixième mois, la parole du Seigneur fut adressée, par l'intermédiaire du prophète Aggée, à Zorobabel, gouverneur de Juda, et à Josué, le grand prêtre : « Ainsi parle le Seigneur de l'univers : Ces gens-là disent : ' Le temps n'est pas encore venu de rebâtir la maison du Seigneur ! ' Or, voilà ce que dit le Seigneur : Et pour vous, est-ce bien le temps d'être installés dans vos maisons luxueuses, alors que ma Maison est en ruines ? Et maintenant, ainsi parle le Seigneur de l'univers : Réfléchissez à votre situation : vous avez semé beaucoup, mais récolté peu ; vous mangez, mais sans être rassasiés ; vous buvez, mais sans être désaltérés ; vous vous habillez, mais sans avoir chaud ; et l'ouvrier qui a gagné son salaire n'a pour le mettre qu'une bourse trouée. Ainsi parle le Seigneur de l'univers : Réfléchissez à ce que vous devez faire. Allez dans la montagne, rapportez du bois pour rebâtir la maison de Dieu. Je prendrai plaisir à y demeurer, et j'y serai glorifié. Parole du Seigneur. »




Psaume 149 (148), 1-6a ; 9b



Alléluia ! Chantez au Seigneur un chant nouveau,
louez-le dans l'assemblée de ses fidèles !
En Israël, joie pour son créateur ;
dans Sion, allégresse pour son Roi !

Dansez à la louange de son nom,
jouez pour lui, tambourins et cithares !
Car le Seigneur aime son peuple,
il donne aux humbles l'éclat de la victoire.

Que les fidèles exultent, glorieux,
criant leur joie à l'heure du triomphe.
Qu'ils proclament les éloges de Dieu,
c'est la fierté de ses fidèles. Alléluia !





Évangile de Jésus-Christ
selon saint Luc 9, 7-9




Hérode, prince de Galilée, apprit tout ce qui se passait, et il ne savait que penser, parce que certains disaient que Jean le Baptiste était ressuscité d'entre les morts. D'autres disaient : « C'est le prophète Élie qui est apparu. » D'autres encore : « C'est un prophète d'autrefois qui est ressuscité. » Quant à Hérode, il disait : « Jean, je l'ai fait décapiter ; mais qui est cet homme dont j'entends tellement parler ? » Et il cherchait à le voir.





Commentaire du jour


Saint Jean de Damas (v. 675-749),
moine, théologien, docteur de l'Église
La Foi orthodoxe, I, 1
(trad. Éds. Ancre 1992, p. 28 rev.)





Hérode cherche à voir le Christ

« Personne n'a jamais vu Dieu. Le Fils unique qui est dans le sein du Père l'a révélé » (Jn 1, 18). Le divin est inexprimable et incompréhensible : « Personne ne connaît le Père si ce n'est le Fils, ni le Fils si ce n'est le Père » (Mt 11, 27), et le Saint Esprit semblablement connaît ce qui est de Dieu... Mais après cette première et bienheureuse connaissance divine, personne n'a jamais connu Dieu si ce n'est celui auquel Dieu lui-même s'est révélé...

Pourtant, Dieu ne nous a pas laissé dans une ignorance complète, car chacun a, semée par lui, la connaissance qu'il y a un Dieu. La création elle-même, par sa cohésion et par sa direction, proclame la magnificence de la nature divine (cf Rm 1, 20 : " Ce qu'il a d'invisible depuis la création du monde se laisse voir à l'intelligence à travers ses œuvres, son éternelle puissance et sa divinité, en sorte qu'ils sont inexcusables ; "). Ensuite la Loi et les prophètes, puis son Fils unique, le Seigneur, « notre Dieu et Sauveur Jésus Christ » (2 P 1, 1), ont manifesté la connaissance de Dieu, selon ce que nous pouvons atteindre. C'est pourquoi tout ce qui nous a été transmis par la Loi et les prophètes, par les apôtres et les évangélistes, nous l'acceptons, nous le connaissons, nous y appliquons notre dévotion et nous ne cherchons pas au-delà.

Dieu est bon ; il pourvoit à tout bien... Comme il sait tout et pourvoit à ce qui convient à chacun, il nous a révélé ce qu'il nous est utile de connaître et nous a tu ce que nous ne pouvons pas porter. Contentons-nous donc de cela et demeurons-y.



Commentaire du Jeudi 22 Septembre 2011

Revenir en haut Aller en bas
http://douleurchronique.xooit.fr/index.php
marielle
Palme fidélité
Palme fidélité
avatar

Date de naissance : 14/04/1971
Age : 46
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Lecture du 22/09/2011   Jeu 22 Sep - 1:48



Pour sauver Hérode



Évangile de Jésus-Christ
selon saint Luc 9, 7-9




Hérode, prince de Galilée, apprit tout ce qui se passait, et il ne savait que penser, parce que certains disaient que Jean le Baptiste était ressuscité d'entre les morts. D'autres disaient : « C'est le prophète Élie qui est apparu. » D'autres encore : « C'est un prophète d'autrefois qui est ressuscité. » Quant à Hérode, il disait : « Jean, je l'ai fait décapiter ; mais qui est cet homme dont j'entends tellement parler ? » Et il cherchait à le voir.



Prière d’introduction
Seigneur, laissant de côté les princes terrestres,
tu viens chez moi ce matin.
Je suis profondément touché par ce geste et cette grâce.
Je crois que tu m’as choisi pour être ton instrument
pour faire connaitre ta parole et ton amour
dans cette société en dérive.
Je te fais confiance Seigneur
parce que tu connais mes faiblesses
et combien la lutte pour l’évangélisation
et le salut des âmes est difficile.
Mon Jésus, je suis à toi.
Je veux t’aimer de tout mon cœur.



Demande
Seigneur fais grandir en moi un amour profond pour ta volonté.





Points de réflexion


1. Un faux-pas royal.

Il est facile de comparer l’expérience d’Hérode à celle de Zachée. Les deux hommes étaient de piètres exemples de vertu, mais l’un était un fils d’Abraham et l’autre était un ' renard ’. La grâce a essayée d’enfoncer la porte de la cour royale intérieure de Hérode, mais avec peu de succès. Le seul résultat des efforts de l’Esprit Saint fut de convaincre Jeanne, l’épouse de Kouza, l’intendant d’Hérode (voir l Luc 8, 3 : " Jeanne, femme de Chouza, intendant d'Hérode, Suzanne et plusieurs autres, qui les assistaient de leurs biens. "). Tout porte à croire qu’Hérode ne connaitra jamais le Christ. Il a continué à essayer de voir Jésus, mais Jésus dit, " Allez dire à ce renard : Voici que je chasse des démons et accomplis des guérisons aujourd’hui et demain, et le troisième jour je suis consommé ! " (Luc 13, 32).


2. Le cri silencieux.
Hérode est l’illustration de la perplexité d’un cœur hésitant. Cette indécision éprouve la patience même d’un Dieu humble fait chair. Quand Hérode finit par rencontrer Jésus le jour de sa crucifixion, Jésus demeure silencieux. Nous ne pouvons pas interpréter ce silence. Tout ce que nous savons sont les faits ; nous ne connaissons pas les efforts incommunicables et incessants de l’Esprit Saint face à la volonté d’Hérode. Jésus a invité Zachée à un banquet, et il a promis le paradis à un condamné à mort, mais il reste silencieux devant Hérode. Peut-être ce silence a exprimé mille mots que l’évangéliste n’a jamais enregistrés.


3. L’histoire nous enseigne de la vie.
La force des écritures nous met en garde contre l’exemple d’Hérode. En raison de son manque d’ouverture aux invitations de la grâce, Hérode a subi un sort peu enviable. " A un jour fixé, Hérode, revêtu de ses habits royaux, et assis sur son trône, les harangua publiquement. Le peuple s’écria : Voix d’un dieu, et non d’un homme ! Au même instant, un ange du Seigneur le frappa, parce qu’il n’avait pas donné gloire à Dieu. Et il expira, rongé des vers." (Actes 12, 21-23). Est-ce que, comme Zachée le publicain, ou le bon larron, je sais tirer profit des grâces que Dieu m’offre aujourd’hui ? Ou est-ce que je suis comme Hérode, fermé aux appels silencieux du Christ et des nombreuses Joanna qu’il envoie pour essayer d’ouvrir mon cœur ?


Dialogue avec le Christ

Seigneur Jésus,
le monde dans lequel je vis est plein d’hommes
comme Hérode et de pharisiens.
Par ton amour infini donne-moi la patience
de lutter vigoureusement
afin de porter ton message
à toutes les personnes que je ren-contre.
Donne-moi le courage de parler avec l’amour de la vérité
devant des princes comme devant les pauvres.
Seigneur Jésus, je suis à vous ;
rends-moi humble et docile.



Résolution
Je verrai quand la prochaine activité paroissiale aura lieu
et je me proposerai pour aider le prêtre
afin de pouvoir toucher quelqu’un
qui a besoin de la grâce de Dieu



Méditation du Jeudi 22 Septembre 2011 de Catholique.org



Revenir en haut Aller en bas
http://douleurchronique.xooit.fr/index.php
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lecture du 22/09/2011   Jeu 22 Sep - 8:16

Jeudi 22/9/2011
De la férie
25ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert)
Année A





Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Luc 9 : 7à9


Hérode et JÉSUS



Évangile + commentaire (audio)
http://www.radio-fidelite.com/evangcom.php?jour=265


You need to install or upgrade Flash Player to view this content, install or upgrade by clicking here.



Lien vidéo :
http://webtvcn.fr/?p=46323

Vu et écouté sur le site :
http://www.webtvcn.eu/









Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
jonathan
Administrateurs
Administrateurs
avatar

Date de naissance : 13/07/1944
Age : 73
Localisation : Aveyron / France

MessageSujet: Re: Lecture du 22/09/2011   Jeu 22 Sep - 9:06

Hérode cherchait à "voir" Jésus. L'important ce n'est pas de "voir" mais de "croire". Un jour, il dira à Thomas : "Heureux ceux qui croient sans avoir vu". C'est important pour notre monde où beaucoup courent après la voi-yance. Nous sommes tous appelés à revenir au cœur de la foi en Jésus ressuscité


Revenir en haut Aller en bas
http://www.puiseralasource.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lecture du 22/09/2011   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lecture du 22/09/2011
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cathojeunes :: Le coin Spirituel :: Etudes de l'Evangile-
Sauter vers: